Les enfants

Les enfants sont plus sensibles aux toxiques surtout avant 3 ans car :

- Ils sont en pleine croissances et utilisent toute l’alimentation ingérée pour cela ;

- Ils mangent plus que nous par rapport à leur poids et ont une masse moins importante que l’adulte ;

- Ils n'ont pas toute les enzymes nécessaires pour la dégradation de certains toxiques ;

- Leur foie n'est pas encore parfaitement opérationel ;

Pour cela il serait préférable de suivre au moins jusqu’à 3 ans (de préférence jusqu'à 20 ans), les même précautions que pour les femmes enceintes (voir lien) et faire le plus possible les repas et gâteaux (avec de la levure naturel et pas chimique) soit même ou acheter des produits bio. ou sans additif.

D’autres précautions sont à prendre par rapport aux femmes enceintes :

- L’air de leur chambre doit contenir le moins de toxique possible, en effet les nourrissons passent jusqu’à 20 h dans leur chambre et les enfants au minimum 12 h ;

- Les jouets doivent être en matière stable, surtout pour les jeunes enfants qui on tendance à tous mettre à la bouche.

- Certaines molécules agissent sur le comportement des enfants, il serait donc préférable de les éviter aussi au maximum voir lien.

1. La chambre d’enfant

D’après des études, l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur d’où l’importance de bien ventilé les chambres en particulier celle des enfants. 

Certains toxiques sont particulièrement mits en avant par les chercheurs pour leurs toxicités importantes sur les enfants :

A éviter :

- Le bois reconstitué, mélaminé et collé industriellement : contient du formaldéhyde en grande quantité (Voir lien) : toxique le plus rependu actuellement dans l’air des habitations.

- Jouet en plastique pour les petits enfants (surtout ceux avant 2012 car peuvent contenir du DEHP, le plus toxique des phtalates) : la salive augmenterait la libération des phtalates et autres toxiques. 

 Peintures et matériaux de décoration rejetant beaucoup de molécules toxiques : depuis le 1er janvier 2013 tous les matériaux de constructions et de décorations devront posséder sur  l’étiquetage l’ensemble des molécules relâchées dans l’air et leurs quantitées (nommée par une lettre) après épuisement des stocks mais j'ai personellement trouvé du ;

- Parfums d'ambiances non naturelscontient de nombreux toxiques (bunzène, phénol, ...) ;

- Lingettes adoucissantes : contient plus de toxique que les adoucissants classiques.

A préférer :

- Bois entier idéalement vissé et protégé avec du vernis naturelle (copal, mastic, dammar, gomme-laque) ;

- Jouet en bois non traité ;

- Bien laisser sécher les peintures et vernis avant de mettre un enfant dans la salle ou il y a eu des travaux et bien ventilé longuement pour réduire au maximum la quantité de toxique dans l’air.

- Tous les métaux non rouillés ;

- Pôt pourris ou lavande (pour les vetements) ;

L’association UFC que choisir ce bat actuellement pour que l’étiquetage soit plus complet pour pouvoir laisser aux personnes la possibilité de choisir en toute connaissance de cause les produits comme les peintures, les meubles, les décorations, les jouets d'enfants, etc... lien

 

2. Les cosmétiques 

Il faut suivre les mêmes principes que pour l'adultre : voir lien

Ils ont une peau plus fine donc laissant passez plus de toxique.

Attention plus particulièrement aux parfums non alcoliques et les parfums en générals pour les enfant de moins de 3 ans.

A préférer :

- Eau de cologne ;

- Parfum alcoolique naturel sans bunzène.

Conclusion :

L'intérêt n'est pas de tous supprimer mais de réduire fortement les toxiques ingérés pour ne pas dépasser la dose (faible chez l'enfant) à laquel elles commence  à entrainneer des effets néfastes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×