4. L'Acier Inoxydable (Inox)

1. Histoire brève

La première utilisation connue remonte au 5ème siècle en Inde,

Au 19ème siècle que Pierre Berthier utilise les premiers alliages d’acier à base de chrome mais dans de mauvaises proportions.

C’est au début du 20ème siècle que plusieurs scientifiques un peu partout dans le monde découvrent l’acier inoxydable utilisé actuellement.


2. Forme naturel

L’Acier inoxydable est en alliage composée en grande partie de Fer, de Chrome (+ de 10,5%) et de Carbonne rajouté à des éléments (qui peuvent varier en fonction des propriétés voulues) qui sont : le Nickel, le Titane, le Molybdène et bien d’autres (Vanadium, Tungstène, Manganèse, Silicium, …)

 

3. Forme usuel

Il existe de très nombreux alliages d’Inox, je vais donc m’intéresser à ceux que l’on rencontre le plus couramment :

L’acier inoxydable 10/18 (norme Afnor : Z3CN18-10, norme UE : X2CrNi18-09 1.4307) ou Inox alimentaire : contenant Fer, Chrome (17 à 19 %), Nickel (9 à 11%) (Carbonne (0,02 %) principalement.

L’Acier inoxydable 12/17 (norme Afnor : Z2CND17-12, norme UE : X2CrNiMo17-12) ou inox chirurgical : contenant Fer, Chrome (16 à 18 %), Nickel (11 à 13%) (Carbonne (0,02 %) et du Molybdène (2%) principalement.

L’Acier inoxydable 17 (norme Afnor : Z8C17, norme UE : X6Cr17) : composé de Fer, Chrome, Nickel (0,5%) principalement.

L’Acier inoxydable X6CrTi12 : composé de Fer, Chrome et Titane principalement.


4. Effet sur la Santé

L’acier inoxydable est très résistant à la corrosion, aux attaques chimiques et aux fortes températures ce qui en fait un matériel très stable pourtant il peut relâcher des atomes métalliques à long terme, on va donc s’intéresser aux éléments principaux le composant :

Fer : Utilisé fortement par le corps humain, il n’est pas ou peu nocif (sauf pour les personnes atteintes d’hématochromatie),

Carbonne : Non toxique (base de la plupart des molécules complexes du corps)

Chrome : S’il est trivalent (le plus courant) : C’est un oligo-élément essentiel à l’homme donc pas ou peu toxique dans les doses rencontrées, l’hexavalent (peu de donnée dessus) est cancérigène mais semblerait se retrouver qu’en industrie et fonderie.

Nickel : C’est l’élément qui pose le plus de problème actuellement dans l’acier car 12,5% de la population y est allergique et est considéré probablement cancérigène par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) avec des effets mutagène et reprotoxique.

Titane : N’est pas retrouvé dans les aciers alimentaires actuellement, il fait partie des matériaux les plus bio compatible avec l’Or et le Platine, il n’a pas d’effet connu dans le corps sauf à l’état nanométrique (pas observé dans l’acier mais dans les crèmes solaires) où le dioxyde de titane est considéré comme probablement cancérigène.

 

5. Utilisation courante

Etant données sa stabilité, il y a peu de chance d’être intoxiqué autrement qu’en étant en contact répété ou en avalant ses composants on va donc s’intéressé qu’à ses 2 possibilités.

            5.1 Inox alimentaire

Il est utilisé dans de nombreuses casseroles et ustensiles.

L’inox 10/18 est considérer comme un des plus résistants aux fortes températures et ne laisserait que peu ou pas de résidus quand il est utilisé dans des conditions normales, ce qui n’est pas le cas de tous les Inox certains sont moins résistants, attention aux ustensiles de mauvaises qualités.

Précaution : Il peut s’abimer s’il est mit en présence à la fois de chlore et d’eau (eau de Javel) avec plus de risque de relâché des éléments par la suite.

            5.2 Inox chirurgicale

Utilisé pour les instruments chirurgicaux, les piercings, les aciers marins entre autres

Il est moins stable que l’inox 10/18, mais ne poserai de problème que si il est mit longtemps en contact avec la peau avec passage possible de faible quantité de nickel dans le corps.

Les instruments chirurgicales ne reste pas assez en contact avec la peau pour que l’acidité de la sueur attaque le métal donc ne poserai pas de problème.

Pour ce qui est des prothèses (hanche, genou,…), elles ne sont plus en Inox chirurgicale depuis peu mais en alliage de titane.

Le seul problème serait les piercings qui en contact régulier avec la peau se dégraderait légèrement, il y aurait possibilité de passage de nickel à travers la peau avec risque d'allergie entre autre.

Conseil : Préférer le titane, Or, platine ou Argent moins toxiques pour les piercings et bijoux. 

 

6. Conclusion

L’inox semble avoir un impact faible sur l’écologie et la santé de l’homme surtout si il est utilisé et recyclé correctement.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site