4. Le Formaldéhyde (Formol)

Autres noms : formol, formalin, formic aldehyde, paraform, methanal, methyl aldehyde, methylene oxide, oxymethylene, oxomethane…

1. Forme

Le Formaldéhyde, méthanal (CH2O) ou Formol (forme aqueuse) est un gaz à température ambiante néanmoins très soluble dans l’air.

Il existe naturellement en faible quantités dans l’air et la nature, il est produit et utilisé par le corps humain en très faible quantité mais actuellement on le retrouve en fort excès dans de nombreux domaines.

 

2. Effet sur le corps

C'est un des polluants les plus répandus de l'air intérieur des habitations et lieux fermés de travail (utilisés dans de nombreux matériaux synthétiques et peinture). La libération est augmenté avec la chaleur et l'humidité.

Les nourrissons sont les plus exposés à cause de leur lit et autres sources, car reste longtemps dans leur chambre.

Le formaldéhyde est dégradé assez rapidement par le corps ce qui produit des métabolites, ce serait surtout eux qui serait responsable de sa toxicité à forte dose.

 Symptôme d’une exposition trop importante :

            - Irritation des yeux au-delà de 0.5 à 1 ppm dans l’air ambiant (IARC 1995)

            - Dermatite de contact allergique et l'asthme au-delà de 3 ppm (chez un individu non sensibilisé)

            - Effet sur la muqueuse nasale : Métaplasies squameuses et dysplasie légère (concentration de formaldéhyde: <0.02 - 5 ppm)

            - Reprotoxique : Observé surtout sur des expositions professionnelles (Avortements spontanés, malformations congénitales, poids de naissance, l'infertilité et l'endométriose)

            - Effet génotoxiques (effets mutagènes) observé sur des personnes et animaux exposés à de forte dose.

            - Effet cancérigène (Cancer nasopharynx prouvé et surement d’autres pas encore reconnu)

            - Trouble neurologique léger (travailleur professionnel)

Très nocif pour les fœtus et nourrissons.

 

3. Utilisation

            - Comme désinfectant, notamment dans les vaccins et en médecine vétérinaire ;

            - Comme fixateur et conservateur de cadavres d'animaux ou d'humains, embaumement (formol) ;

            - Comme conservateur dans certains vaccins ;

            - Pour assécher ou tuer la peau (traitement de verrue)

            - En dentisterie ; sous forme directe (formaldéhyde) ou dérivées (paraformaldéhyde, polyoxyméthylène) intégrés dans un grand nombre de spécialités destinées à obturer les canaux des dents dévitalisées. Contrairement aux médicaments, les produits et matériaux employés en art dentaire ne sont pas soumis à une autorisation de mise sur le marché, ce qui explique qu'ils échappent à la réglementation.

            - Pour produire des polymères et des produits chimiques (plus de 50 % du total des usages du méthanal), colle pour tapisseries, colle permanente (aggloméré, contreplaqué, laine de verre, tapis, mousse synthétique)  ;

            - Illégalement pour la conservation des aliments ;

            - Comme inhibiteur de corrosion dans l'industrie d'extraction du gaz de schiste ;

            - Sert dans l'extraction de certain additifs, ou on en retrouve l'état de trace.

4. Réglementation

Plusieurs pays européens limitent ou interdisent l'utilisation de formaldéhyde (dont en thanatopraxie). L'importation de produits traités au formaldéhyde est alors soumise à réglementation ou interdiction.

Concernant les produits biocides (dont phytopharmaceutiques), sous le nom de formaldéhyde :

            - pour l’Union européenne : cette substance active est interdite par la décision 2007/442/CE à la suite de l'examen relatif à l'inscription à l’annexe I de la directive 91/414/CEE ;

           - pour la France : cette substance active n'est pas autorisée dans la composition de préparations bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché. Les produits contenant du formaldéhyde ont un délai à la distribution fixé au 30 juin 2008, et un délai à l'utilisation fixé au 20 décembre 2008, par l'avis paru au Journal officiel du 31 octobre 2007.

Perspectives futurs:

           - l'Union européenne envisage une interdiction complète de l'utilisation du formaldéhyde en tant que biocide (y compris pour l'embaumement) en vertu de la Directive relative aux produits biocides (98/8/EC), mais certains pays où la thanatopraxie s'est développée (Irlande et quelques autres pays froids) ont manifesté des réserves à une telle interdiction. Malgré des rapports allant dans le sens d'une interdiction, aucune décision quant à l'inclusion du formaldéhyde dans l'annexe I de la directive pour les produits biocides du type 22 (fluides d'embaumement et pour la taxidermie) n'avait été prise en septembre 2009.

           - La France, pour se mettre en conformité avec le droit européen et les recommandations de l'OMS, soumet à consultation en juin 2010 un projet de décret relatif à des valeurs-guides, après avis de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail. Il concerne les gestionnaires de certains établissements recevant du public (enseignement, accueil d'enfants de moins de six ans, établissements sanitaires et sociaux disposant d'une capacité d'hébergement, établissements sportifs couverts) et devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2015 puis le 1er janvier 2022.

Pour le décret, une valeur-guide pour l'air intérieur est « un niveau de concentration de polluants dans l'air intérieur fixé, pour un espace clos donné, dans le but d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets nocifs sur la santé humaine, à atteindre, dans la mesure du possible, dans un délai donné. » La proposition est :

           - 30 μg/m3 en moyenne hebdomadaire à compter du 1er janvier 2015 ;

           - 10 μg/m3 en moyenne hebdomadaire à compter du 1er janvier 2022.

5. Traitement

Si faible exposition (peau, légère inhalation) :  

           - Sortir de la pièce rapidement, il sera dégradé complètement en 1 semaine (environ) dans le corps,

           - Aèrer longtemps la pièce.

           - Laver abondamment (peau et surface).

Si forte exposition (Œil, ingestion, forte inhalation) : en plus du paragraphe au dessus

           - Emmener la personne immédiatement à l’hôpital ou appeler le Samu où seront les examens et surveillances nécessaires (24h)

           - Si ingestion : l'administration de N-acetyl-cysteine peut diminuer la gravite des lésions caustiques digestives a condition que l'administration soit précoce (140 mg par kg dose de charge puis 70 mg par kg toutes les heures pendant au moins 24 heures - par voie I.V. 150 mg par kg en 15 mn puis 50 mg par kg en 4 heures puis 100 mg par kg en 16 heures). 

Ce sont surtout des traitements symptomatiques car il n’y a pas de traitement réel de l’intoxication qui est rarement mortelle (excepté en très forte ingestion) étant donnée que le corps le dégrade assez rapidement. (1h pour le Formaldéhyde, 55 h pour certains des métabolites obtenus après sa dégradation comme l'acide formique).

6. Conclusion  

Ce produit est interdit de plus en plus exepté dans 2 domaines importants : la pharmacopé et les prothèses dentaires. La seule raison que j'ai trouvé pour le moment est que les laboratoires arrivent à chaque fois à se faire exclure des lois en invoquant la faible quantité présente dans leurs vaccins et médicaments (ou autre) mais si on rajoute cela à la polutions de plus importante dû aux mélaminés et autres produits, leurs etudes aux doses utilisées n'est plus valable.

Il serait préférable si possible de limité l'apport de ce composé.

 

Etude sur la toxicité http://www.crios.be/formaldehyde/toxicology.htm

Traitement d’Intoxication au formol : http://www.uvp5.univ-paris5.fr/TELETOX/SelDci/DciAff.asp?DciCle=197

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×