8. Les phtalates

1. Définition brève

Les phtalates sont un groupe de produit chimique dérivés de l’acide phtalique, composés d'un noyau benzénique et de deux groupements carboxylates dont la taille peut varier.

Ils sont utilisés majoritairement dans les matières plastiques pour les rendre plus malléable (rideaux, nappe) et dans les cosmétiques.

Les phtalates les plus rencontrés sont :

- DEHP ou DOP : di-2-éthylhexyle (Interdit en Europe depuis 2012 dans les jouets d’enfant et contenants alimentaires mais utilisé fortement par la Chine sans contrôle réel)  phtalate le plus utilisé et le plus dangereux. Fragrances (Parfums), rideaux de douche, contenants pour la nourriture  sacs de sang, cathéters, Nutella etc.

- DINP : phtalates de di-isononyle : Jouets pour enfants, revêtements à plancher, gants, emballages alimentaires, jouet sexuel, PVC (50% de sa composition) ….

- DIDP : phtalates de di-isodécyle : Applications médicales, sacs de sang, tubulures, ….

- BBP : phtalates de benzylbutyle : Fragrances (Parfums), adhésifs et colles, produits pour l’automobile, revêtements, …

- DBP : phtalates de dibutyle : Fragrances, déodorants, fixatifs pour cheveux, vernis à ongle, insecticides, …

- DEP : phtalates de diéthyle : Fragrances, déodorants, produits cosmétiques pour les cheveux et le corps, savons

- DCHP ou DCP : phtalates de di-cyclohexyle : Laboratoires de recherche

- DNOP : phtalates de di-n-octyle : Produits flexibles à base de plastique, film alimentaire transparent étirable

- DMP : phtalates de diméthyle : Déodorants

- Terephtalate : plastique 

2. Effets sur l’homme

Leur dangerosité va dépendre du phtalate et de sa capacité à migrer du plastique à l’homme, les phtalates sont peu volatiles (excepté pour les parfums, déodorant et produits cosmétiques en aérosols) mais on tendance à quitter facilement le plastique ou ils se trouvent (augmenter si le contenant est dégradé), ils sont surtout ingérés à cause en grande partie des contenants alimentaires.

Les phtalates agissent comme des perturbateurs endocriniens ce qui entraineraient la diminution des testicules en particulier chez le fœtus et une baisse du nombre de spermatozoïde.

Des études en laboratoire on montrées qu’ils sont cancérigènes (hépatique) pour les rats mais aucune étude n’a prouvée les même effets sur l’homme.

Ils sont toxiques et bioaccumulables en particulier pour les milieux aquatiques et dans les graisses mais sont biodégradables.

 

3. Conclusion

Le problème qu’il se pose est la difficulté à identifier les plastiques contenants des toxiques étant donnée qu’il n’y a pas encore obligation d’indiquer leurs compositions surtout pour les produits provenant d’un secteur hors Européen, il serait donc préférable d’utiliser le moins possible les plastiques, même si le plus dangereux à été interdit depuis 2012 dans l’alimentation et les jouets pour enfant, les autres sont encore présents.

Choisissez bien vos cosmétiques, nombreux sont toxiques à long terme et en particulier pour les femmes enceintes et les enfants.

Jeter petit à petit les plastiques pour les remplacer par des matériaux plus stables surtout pour les contenants alimentaires et jouets d’enfants fabriqués avant 2012.

Attention aux jouets sexuels qui ne sont pas concernés par l’arrêté et les produits plastiques (jouets pour enfant, contenants alimentaires, ….) venants de pays hors Europe.

 

Lien vers étude de l'INRS : lien

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site