6. Autres composants de vaccin

Important : il est à noter que des antibiotiques ne sont pas toujours indiqués dans la liste des excipients ; néanmoins l'hypersensibilité (allergie) à certains d'entre eux fait partie des contre-indications absolues à la vaccination (par exemple le Revaxis est strictement contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à la néomycine, à la polymyxine B et à la streptomycine, ce qui laisse supposer que des antibiotiques sont présents parmi les résidus de fabrication).


 - Acide acétique et acétique  monohydrate : Acide produit par certaines batéries (vinaigre), utilisé comme antiseptique. 

Effets néfastes Corrosif et toxique, à certaines doses et en co-exposition chronique avec un produit cancérigène, son caractère irritant en fait un promoteur tumoral de tumeurs (bénignes et malignes), ne doit pas être mit en contact avec du Zinc, Aluminium, Cuivre et leurs alliages.

- Acide chlorhydrique : Acide présent abondamment dans la nature (dans l'estomac des mammifères entre autres), il sert pour ajuster le ph du vaccin et comme conservateur.

Effets néfastes : Corrosif et toxique mais pas d’effet nocif connu en très faible dosage (pas d'étude sur l'injection intraveineuses).

 - Acide citrique : Acide utile à l'homme présent abondamment dans la nature, nombreux fruits (citron, agrumes en général, il sert pour ajuster le ph du vaccin et comme conservateur.

Effets néfastes Corrosif et toxique mais pas d’effet nocif connu en très faible dosage (pas d'étude sur l'injection intraveineuses). 

- Acide désoxyribonucléique ou ADN : contenu dans le matériel génétique de toutes cellules.

Effets néfastes : Aucun connu.

- Acide succinique : Acide indispensable à l'homme pour son métabolisme contenu entre autre dans le vin et vinaigre.

Effets néfastes : Aucun connu mais c'est une molécule qui peut régir avec le phénol pour donner des succinéïdes dont  aucune information ni étude sur l'homme n'est trouvable pour le grand public.

- Adipate : c'est un régulateur d'acidité

Effets néfastes : Aucun connu (irritant à forte dose)

- Adjuvant MF59C.1 : c'est un mélange de polysorbate 80, squalène, trioléate de sorbitan (émulsifiant sans danger), citrate de sodium, acide citrique (sans danger à faible dose) et eau.

Effets secondaires : Voir les molécules le composant. 

- Albumine humaine : Albumine tirés du sang humain.

Effets secondaires : Aucun, déjà présent dans le sang donc aucun effet sauf peut être quelques cas d’allergie à l’Albumine ou pour insuffisant rénaux.

- Algeldrate : Autres nom de l’hydroxyde d’Aluminium

Effets secondaires : Voir Sujet Aluminium (hydroxyde)

- Alpha-tocophérol hydrogénosuccinate : dérivé de vitamine E, aucune autre information.

Effets néfastes : Pas d'information sur cette molécule.

- Anatoxine/ protéine tétanique : Sert à augmenter la réaction immunitaire, ce sont des morceaux de toxines dénaturés et protéines du virus du tétanos. 

Effets secondaires : Aucun connu.

- Arginine chlorhydrate :  dérivée de l'arginine (acide aminé largement répendu dans le corp) 

 Effets secondaire : Pas d'étude précise mais est déconseillée aux personnes cardiaques, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux asthmatiques ou sujets à allergie, aux personnes souffrant d'une insuffisance rénale, d'une cirrhose du foie ou atteinte d'herpès. Ceux qui en prennent doivent être âgés de plus de 18 ans. L'arginine ne doit pas être prise en même temps que certains « médicaments » vasodilatateur ou hypotenseur, le Viagra ou le Cialis (ces derniers contiennent des dérivés nitrés)

- Benzonase : c’est une endonucléase, enzyme qui coupe un acide nucléique (ADN ou ARN) en brins plus courts, et qui peut se trouver dans les vaccins recombinants (modifiés génétiquement) comme résidu de fabrication. On peut trouver des traces infinitésimales d'autres enzymes (ligase, ADN polymérase,  transférase terminale, etc.).

Effets secondaires : Pas de toxicité connu mais risque potentiel sur la santé du à l’accumulation à long terme en cas d’exposition prolongé. 

- Bêta-propiolactone : Utilisé comme désinfectant remplaçant le Formaldéhyde (Interdit), c’est un composé organique de la famille des lactones.

Effets secondaires : La β-propiolactone est «raisonnablement susceptible d'être cancérigène pour les humains» (CIRC, 1999), c’est un composé considéré comme très toxique. Molécule à éviter.

- Borate de sodium : Minéral (bore) connu depuis l’antiquité, utilisé dans les vaccins pour ces effets antiseptiques, il est présent dans l’eau, les fruits et les légumes.

Effets secondaires : C’est un biocide toxique à moyenne dose, créant des nausées, des irritations cutanées, des essoufflements, des maux de tête et de graves lésions des organes en cas d'empoisonnement à très haute doses uniquement.

Risque pendant la grossesse d’effets néfastes pour l’enfant et peut altérer la fertilité.

- Bromure de cétrimonium : c’est un sel d’ammonium qui agit comme un agent de conservation, un émulsifiant et un surfactant (agent tensio-actif) dans les vaccins.

Effets secondaires : Irritant pour la peau, les yeux et le système respiratoire dans les solutions à 10% mais risque faible aux doses vaccinales mais pas d’étude réel sur cette molécule. Allergies possible.

- Caoutchouc naturel (latex) : c’est un polymère de 2-méthylbutadiène.

Effets secondaires connus : Allergies possibles, pas trouvé d’étude réelle sur les effets du à l’injection de latex dans les vaccins.

- Chlortétracycline chlorhydrate : Antibiotique utilisé en médecine.

Effets secondaires : Peut d'information à part le risque d'allergie comme tous les antibiotiques et qu'il est déconseillé en cas d'allaitement.

- Citrate de sodium (E331) : C'est un additif alimentaire, qui peut être utilisé comme régulateur de cidité, séquestrant, émulsifiant  ou stabilisant,

Effets secondaires : Sans danger connu.

- Citrate de fer ammoniacal : Anti inflammatoire servant dans les vaccins à augmenter la force de la réaction immunitaire.

 Effets secondaires : Effet inflammatoire et irritant (peau et yeux), aucune étude disponible pour confirmer ou non si il y a effet cancérigène ou autres.

- Désoxycholate de sodium : C’est un des acides biliaires utiles à l’homme sert de détergent doux.

Effets secondaires : Synthétisé par l’homme, il ne doit pas être nocifs théoriquement mais je n’ai pas d’étude complète sur l’utilisation intraveineuse.

- Dextran : Dérivé du glucose (fabriqué par des bactéries), il sert d’extenseur de volume (augmente le volume du produit)

Effets secondaires : Effet anticoagulant, montre une toxicité lors d’une utilisation intraveineuse continue (utilisé dans le traitement contre le VIH) mais aucune toxicité reconnue à la dose du vaccin.

- Ether éthylique : c’est un solvant et un toxique primaire.

Effets secondaires : Nombreux effets en fonction des doses et produits associés (atteinte cérébrale,…..) la plupart du temps réversible. Attention plus grande sensibilité chez le nourrisson et les enfants. Molécule à évités si possible surtout chez les jeunes enfants.

- Gélatine : Il est utilisé comme stabilisateur dans les vaccins.

Effets secondaires : Risque d’allergie rare, pas d’autre effet néfaste connu (peu d’étude publié sur l’effet intraveineux).

- Gentamicine : Antibiotique utilisé pour la conservation du vaccin.

Effets secondaires : Irritant, risque d’allergie, risque rare d’ototoxicité chez l’enfant exposé in utero

- Glutamate / acide glutamique : Acide aminé non essentiel

Effets secondaire : A forte dose, il a un effet excitotoxique (hyperactive le système nerveux pouvant entrainer la mort des cellules neurales à long terme) encore en étude (voir aspartame).

- Glutaraldéhyde : Utilisé pour son effet biocide (bactéricide, …) comme conservateurs.

Effet secondaire : c'est un produit toxique (toxicité cellulaire et systémique), avec des effets néfastes contre les reins et des risques d’allergies (comme tout antibiotique), mais pas de preuve concrète de risque de cancer accrue.

Peu d’étude sur les effets par voie injectable mais une étude sur les effets en général :

http://www.hst.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/HST_ND%202110/$File/ND2110.pdf

- Glycérol / glycérine : le glycérol est la base de tous les Triglycérides.

Effets secondaires : De nombreuses études ne montrent aucun effet néfaste sur le corps humain excepté quelques cas de gènes respiratoires à très forte dose d’inhalation.

Lien complet sur l’étude du glycerol: http://www.inchem.org/documents/sids/sids/56815.pdf

- Hydroxyde de sodium (E524 ou soude) : Il est utilisé à première vu comme régulateur d’acidité dans les vaccins ou pour l’augmentation de la réaction immunitaire.

Effets secondaires : Irritant et provoque des brulures à forte dose mais semble inoffensif aux doses vaccinales

Lien des prises en charges de l’exposition à la soude :

http://www.prevor.com/FR/sante/RisqueChimique/diphoterine/publications/media/Dossier%20Soude%20FR_BD.pdf

- Karamycine : Antibiotique utilisé pour la conservation du vaccin.

Effets secondaires : Irritant et allergie possible. Cet antibiotique est déconseillé chez la femme enceinte. Il peut montrer des effets secondaires indésirables (notamment des troubles rénaux et auditifs).

- L-asparagine monohydrate :  c'est de l'Asparagine (acide aminé très courant utile à l'homme) à qui on a rajouté une molécule (OH) artificiellement,

Effets néfastes : A par son effet irritant, il n'y pas d"effet cancérigène ni toxique connu mais pas d'études complètes disponibles.

 Lien de fiche de données de sécurité  

- L-cystine : acide aminé peut courant, utilisé pour favorisé la repousse des cheveux.

Effets néfastes : Aucun connu.

- L-histidine (acide aminé) : Acide aminé indispensable à l’homme en particulier pour les nourrissons.

Effets néfastes : Aucun risque, bénéfique pour l’homme en petite dose, pas d’étude sur les doses fortes.

 - L-histidine chlorohydrate : dérivé de l'histidine.

Effets néfastes : Aucun connu.

- Lactose : Sucre contenu entre autre dans le lait.

Effets secondaires : Allergies et intolérances.

- Magnésium chlorure hexahydraté : c'est un additif alimentaire, il est présent naturellement dans le sel alimentaire sous forme de chlorure de magnésium.

Effets néfastes : légerement irritant, pas d'effet cancérigène connu (pas d'étude pour le reste des effets toxicologique).

- Mannitol (E421) : c'est une sucre-alcool naturel (édulcorant naturel)

Effets secondaires : Laxatif à forte dose.

- Milieu 199 Hanks : C’est un mélange complexe d’acides aminés (dont phénylalanine), des sels minéraux, des vitamines, du glucose et autres composants, dilués dans l’eau pour préparations injectables et avec un pH ajusté avec de l’acide chlorhydrique ou de l’hydroxyde de sodium.

Aucun effet connu, attention toute fois aux rares intolérances à certain acides aminés ou autres allergies (connues en général par les patients)

 - Milieu de culture pour cellules MRC-5 : Les cellules MRC-5 sont des fibroblastes diploïdes issus de poumons fœtaux d'origine humaine dont le milieu de culture contient des résidus de composants cellulaires (ADN, protéines, etc.), ou d'origine bovine (sérum de veau fœtal). Il sert de support au virus désactivé.

Effet secondaire : Aucun ce sont des cellules qui seront rapidement détruite par le corps.

- Milieu Eagle modifié de Dulbecco : c’est un milieu de culture cellulaire qui contient des acides aminés, des sels minéraux (chlorure de potassium, sulfate de magnésium, chlorure de sodium et phosphate de dihydrogène de sodium), du glucose et des vitamines (acide folique, nicotinamide, riboflavine et vitamine B12).

Effet secondaire : Contient des molécules utiles au corps humain donc pas de problème important excepté pour le phosphate de dihydrogène de sodium qui aurait crée quelques cas de néphropathies de phosphate et dont j’ai peu d’information à part qu’il a été retiré des produits pharmaceutiques aux Etats Unis et remplacé par des molécules plus sûr.

- Néomycine : Antibiotique utilisé dans plusieurs domaines en générale en association avec un autre, sert à la conservation des vaccins.

Effets secondaires connus : Peut créer une légère irritation au point d’injection et des allergies aux antibiotiques (rare).

- Œuf (ovalbumine) : Protéine présent dans les œufs.

Effets secondaires connus : Allergie uniquement.

- Octoxinol 9 : c’est un tensioactif non ionique tensio-actif utilisé comme conservateur dans les vaccins (A première vue).

Effets secondaires connus : Irritant pour la peau et les yeux, allergie possible, pas d’effet cancérigène ni reprotoxique connus.

- Phénol : Composé hydrocarbure aromatique associé à une fonction hydroxyle, il est utilisé comme antiseptique puissant en médecine.

Effets secondaires connus : Produit corrosif (lésion sévère des muqueuses si respirées avec œdème possible), pas d’étude disponible sur l’homme sur les effets réels. Mortel à forte dose : méthode utilisé dans le camp de Auschwitz pour tuer les prisonniers.

- Phénoxyéthanol (voir ether de glycol) : Agent de conservation (bactéricide, biocide) utilisé en cosmétique surtout et dans les solvants.

Effets secondaires : Allergies et troubles neurologiques très faiblement observés seulement sur des consommateurs réguliers de cosmétique. Pas de donnée sur les effets cancérigènes mais il est déconseillé depuis le 26 novembre 2012 par l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du médicament) dans les lingettes pour bébés car il est suspecté d'être toxique au niveau du développement et de la reproduction

- Phénylalanine : Acide aminé aromatique présent dans l’alimentation, indispensable à l’homme.

Effets secondaires : Bénéfique pour l’homme sauf en cas de maladie génétique rare (phénylcétonurie)

- Phosphate monosodique dihydrate (E339(i)) et Phosphate disodique dihydrate (E339(ii) et autres dérivés : ce sont des emulsifiants utilisé comme aditifs alimentaires dans de nombreux domaines.

Effets néfastes : Aucun connu mais pas d' étude réel trouvé, effet hyperexcitateur chez l'enfant dû au phosphate.

- Phosphate monopotassique :c'est un additif alimentaire et un fongicide.

 Effets néfastes : Aucun connu (exepter une irritation légère à forte doses), effet hyperexcitateur chez l'enfant dû au phosphate.

- Polygéline : C’est une molécule complexe à base d’urée servant au remplacement du plasma sanguin en cas de perte importante de sang.

Effets secondaires : On observe sur des patients transfusés par ces produits des réactions cutanées transitoires peuvent survenir, ainsi que de l’hypotension, tachycardie, bradycardie, nausées / vomissements, dyspnée, augmentation de la température et / ou des frissons. En de rares occasions, il y a eu des réactions d’hypersensibilité sévères mais ce sont des concentrations importante de Polygéline, dans les vaccins les seuls risque seraient les réactions allergiques et les réactions cutanées. (mais peu d’étude pour le moment)

- Polymyxine B : Antibiotique utilisé dans plusieurs domaines dont les vaccins pour leur conservation.

Effets secondaires connus : Peut créer une légère irritation au point d’injection et des allergies aux antibiotiques (rare).

- Polysorbate 20 (E432) : C’est un émulsifiant tensio-actif utilisé comme détergent (conservateur)

Effets secondaires : Légèrement irritant, pas d’autre toxicité connue.

- Polysorbate 80 (ou additif E433) : C’est un émulsifiant (permet de mélanger 2 produits non miscible comme l’eau et l’huile)

Effets secondaires connus : Risque d'allergies chez les personnes intolérantes au propylène glycol (E1520), effet laxatif.

- Protéine CRM-197 : Toxine inactive de Corynebacterium diphteriae, permet d’augmenter la réaction immunitaire.

Effets secondaires : Aucun connu excepter le but recherché.

- Protamine (sulfate) : il est utilisé dans le transfert, la purification de protéine du gène et dans des cultures de tissus comme lien pour la transduction virale.

Effets secondaires : Allergie connu, pas de renseignement sur les effets à faible dosage, observation d’effets diverses dans des intoxications professionnelles à fort dosage (si utilisé pour contré une surdose d’héparine par exemple).

- Saccharomyces cerevisiae : C’est une levure servant surement de base, elles peuvent être utilisées dans de nombreux domaines alimentaires (Boulangerie, Pâtisserie,….).

Effets secondaires connus : Aucun effet connu.

- Sodium métabisulfite (E223) : c'est un désinfectant utilisé comme additifs alimentaires.

Effets secondaires connus : Aucun au dosage des vaccins exeptés quelques réactions allergiques (réaction anaplylactique, asthme, ...).

- Sorbitol : Edulcorant (E420) ou sucre alcoolique possédant un fort pouvoir sucrant on en trouve naturellement dans certains fruits (Baie de Sorbier, Pruneau,….). Il est utilisé dans l’aspartame, les boissons diététique et light.  

Effets secondaires connus : Pas d’effet connu dans les doses contenues dans les vaccins actuelles. Effet laxatif en cas de surconsommation et crée d’autres problèmes légers (hyper éxcitateur mais pas d’étude précise).

Il a été conseillé de voir a la baisse la consommation d’édulcorant à 10mg/ jours (largement dépasser par de nombreux consommateur de produit diététique).

- Squalène : C’est un lipide produit par l’homme et d’autres organismes, sert d’adjuvent immunologique dans les vaccins (augmente la réponse immunitaire)

Effets secondaires : A été autorisé dans plusieurs pays mais n’a pas été autorisé à la vente au Etats Unis,  en s'appuyant sur des études, l'OMS affirme que le squalène utilisé dans les vaccins ne fait pas courir de risque significatif, même si une surveillance reste nécessaire, notamment dans certaines tranches d'âge (les risques augmenteraient avec l’âge).

Légère réaction locale possible.

Lien OMS sur le squalène (Organisme mondial de la santé) :

http://www.who.int/vaccine_safety/committee/topics/adjuvants/squalene/questions_and_answers/fr/index.html

- Streptomycine : Antibiotique antibactérien cytostatique et cytotoxique.

Effets secondaires connus : Irritant et allergie possible. Cet antibiotique est déconseillé chez la femme enceinte. Il peut montrer des effets secondaires indésirables (notamment des troubles rénaux et auditifs).

- Titriplex III (acide édétique, sel disodique) : Utilisé comme conservateur dans les vaccins.

Effets secondaires : Substance irritante, non biodégradable s’accumulant dans la nature (ni les filtres à charbon, ni les stations épurations ne les retirent de l’eau), pas d’étude consultable sur les effets sur l’homme.

Au vue des effets incertains serait plutôt à éviter en attendant plus d’information.

- Thiocyanate de potassium : Pas d'information réel à part que c'est un dérivé de cyanure.

Effets néfastes : molécule irritante avec des effets toxiques et bioaccumulable mais aucune étude disponible sur le reste des effets.

Molécule à éviter.

- Transférase terminale ou TdT : Enzyme de l’ADN, servant au brassage génétique entre autre.

Effets secondaires : Non connu mais comme cet Enzyme existe à l’état naturel dans le corps, les effets à petites doses doivent être peu toxiques.

- Trioléate de sorbitan : C’est un émulsifiant, Il n'est pas autorisé à ce jour dans l'Union Européenne (RCE 1129/2011).

Effets secondaires : Aucun effet connu (je ne connait pas la raison de l’interdiction).

- Trométamol (ou Tris(hydroxyméthyl)-aminométhane) : Aucune information sur l’utilité dans le vaccin.

Effets secondaires : Au minimum une faible Toxicité cellulaire, mais aucune étude n’a réellement été rendu publique pour savoir tous les effets réels.

- Urée : Résultat de la dégradation du glucose dans le corps humain et dans le corps des animaux.

Effets secondaires : L’urée est une molécule toxique à forte dose mais notre système urinaire est très bien équipé et l’évacue rapidement donc pas de risque réel sur la santé.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site