Les anticancéreux naturels

Attention les traitements médicaux ne doivent pas être arrêtés, les conseils donnés sur ce site ne sont que des compléments à la médecine (chimiothérapie, radiothérapie, …) et ne peut en aucun cas soigner un cancer seul.

De nombreuses études ont démontrées que certaines molécules naturelles sont anti-cancérigènes ou aident le corps à se défendre, une étude en particulier sur les souris à démontré que l’ingestion d’un cocktail d’aliment à base de chou, curcuma (curry), ail et bien d’autres aliments anticancéreux ont permis de réduire de 90% la taille d’un cancer du cerveau comparativement aux souris non alimentées par ce cocktail.

Préférer les aliments bio. crus ou congelés qui contiennent plus de produits anti cancérigènes. La plupart des molécules se retrouvent en dose plus importante dans la peau, les parties fibreuses blanches (agrumes, grenade,…) et le jus hors les produits non bio. peuvent contenir des pesticides jusqu'à 5 mm en dessous de la peau.

 

Ou trouve-t-on les molécules considérés comme anticancéreuses :

            1. Dans les fruits :

- Les petits Fruits Rouges (Framboises, Fraises, Cassis, Myrtilles, Mûres, ….) : contient des polyphénols (acide ellagique, ..).

- Les agrumes (tous) : contiennent des flavonoïdes (anti cancéreux, anti-inflammatoire et antioxydant) et des limonoïdes (pourrait entrainer la mort de certaines cellules cancéreuses), des terpènes (agit sur le processus de développement du cancer) et de la vitamine C et E. Les agrumes diminueraient le risque de cancer de l’œsophage, du pharynx, du larynx et de la bouche et le développement des métastases.

L’écorce et les parties blanches sont les parties où on retrouve le plus de flavonoïdes et de limonoïdes, peut être consommer en infusion, en zeste ou râpé de préférence bio. (à cause des pesticides et antifongiques) sur des salades, riz, pâte, ou séché.

Attention le pamplemousse est à déconseiller avec de très nombreux médicaments.

- La grenade : contient de nombreux antioxydants (c’est le fruit en contenant le plus) comme les flavonoïdes, des tannins et de l'acide ellagique, le jus en contiendrait plus car on presse la partie blanche qui en contient beaucoup.

- La pêche (à préférer) et nectarine : contient des composés phénoliques, dont l'effet est accentué par leur association avec la vitamine C et les caroténoïdes.

- Les prunes et pruneaux : contient différents composés phénoliques, principalement des flavonoïdes et des acides phénoliques, qui augmente la capacité oxydante de l’organisme et diminueraient le risque de cancer du colon.

- Les tomates et sauces tomates : contient des composés phénoliques, de la vitamine C et du lycopène (le plus puissant des antioxydants de la famille des caroténoïdes), les antioxydants ne varie pas avec la transformation des tomates (cuisson, broyage,..) et même sont augmenter si mit avec de l’huile d’olive. Serait très bénéfique sur le cancer de la prostate en particulier après 50 ans.

- Les olives ou huiles d’olive : contient de nombreux antioxydants qui ont pour effet de limiter ou bloquer le développement des cancers. Il faut préférer l’huile extra vierge première pression à froid et les olives noirs qui contiennent plus de composé phénolique.

Attention à ne pas atteindre la température critique (170°) à laquelle on voit apparaitre de la fumée car l’huile devient cancérigène et très toxique.

 

            2. Dans les légumes :

- Les choux et crucifères (chou de Bruxelles, chou cavalier, kale, chou pommé blanc ou rouge, navet, chou chinois, chou-fleur, cresson de fontaine) : contiennent la plus grande variété de molécules phytochimiques aux propriétés anticancéreuses, plusieurs polyphénols et des glucosinolates.

- L’ail, l’oignon et les allium (ciboulette, estragon, poireau) : il joue un rôle dans la prévention des cancers de l’œsophage, de l’estomac, du colon, de la prostate, du sein et les cancers provoqués par les nitrosamines (dégradation des nitrites par les bactéries de la flore intestinale). La libération des molécules est plus importante si ils sont écrasés ou hachés et mangés cru ou ajouté en fin de cuisson (molécules détruites par la chaleur).

- Les algues (kombu, wataké, ….) contiennent du fucoïdane (caratinoïde) qui entraine la mort des cellules cancéreuses et stimule le système immunitaire. Le problème des algues est qu’elles accumulent les toxiques de la mer, leur utilisation est donc discutable.

- Les champignons (de Paris, shiitaké, pleurote...) : augmente la multiplication et l’activité des cellules immunitaires.

Attention à l’origine des champignons, comme les algues, ils accumulent les toxiques et les particules radioactives (éviter les zones ou du minerai d’uranium est trouvable à même le sol et les secteurs proches des usines).

- Le soja et pois chiche : contient des polyphénols et des isoflavones, Les plus fortes concentrations d'isoflavones se trouvent dans la farine de soja, les fèves de soja, le lait de soja, le tofu et dans quelques produits fermentés comme le miso. En revanche beaucoup de produits dérivés de soja en sont quasi dépourvus à cause du long procédé de fermentation, c'est le cas pour l'huile de soja.

Attention à l’origine du soja souvent transgénique et remplit de pesticide, préférer le bio.

 - Les légumes riches en carotène par ordre décroissant de concentration : carotte, patate douce, chou vert, citrouille, épinard, pissenlit, laitue romaine, melon, cresson, abricot, persil, poivron rouge, … : les béta carotènes sont de fort antioxydant.

 

            3. Autres

- Le chocolat noir : contient des polyphénols et des flavonoïdes (en particulier la catéchine et l'épicatéchine), un carré de chocolat en contient 2 fois plus qu’un verre de vin et autant qu’une tasse de thé.

Consommation conseillée : manger 20 g de chocolat noir à 70% pour avoir les effets bénéfiques.

- Le curcuma (base du curry) : anti-inflammatoire et antioxydant le plus puissant connu actuellement parmi les aliments, il contient de nombreux phénols appelés curcuminoïdes (curcumine, …). En laboratoire, il a été démontré qu’il augmenterait l’efficacité de la radiothérapie et de la chimiothérapie en bloquant le processus de survie des cellules cancéreuses et participerait à leurs morts.

Consommation conseillée : une cuillère à soupe (1,5g) de poudre de curcuma par jour avec du poivre (pipérine) et de l’huile d’olive pour augmenté son absorption.

- Le gingembre : il fait partie des meilleurs antis cancérigènes avec le curcuma, il contient une 40aines de composés antioxydants.

Consommation conseillée : frais, en poudre ou cuit mélanger dans des plats, idéalement revenue dans de l’huile d’olive et associer avec de l'oignon et de l’ail (pour booster l’effet).

- Le thé (vert et blanc seulement) : c’est un puissant antioxydant et désintoxiquant, il contient de nombreux polyphénols (catéchines,…). Il serait bénéfique particulièrement pour les leucémies, cancers du rein, de la peau, du sein, de la bouche et de la prostate.

Consommation conseillée : infuser (dans l’eau à un peu moins de 70°, sans fermer, 2 g de thé vert pendant 10 minutes et de le boire dans l'heure qui suit. La consommation de 6 tasses de thé par jour est conseillée. Idéalement il faudrait utiliser du thé blanc (plus riche) et ajouter à du citron ou de la vitamine C pour augmenter la quantité de poly phénols absorbé par l’organisme. Ne pas ajouté de lait.

- Le vin : contient de nombreux polyphénols

Consommation conseillée : 1 ou 2 verres de 125 ml pour les hommes, 1 pour les femmes pas plus sinon on obtient l’effet inverse. Idéalement du vin de bourgogne (contient plus de poly phénol) préservé de l’air.

- Le son (riz, blé, orge, ...) : c'est l'enveloppe comestible des céréales, il contient de nombreux antioxydants et vitamines.

Consommer de préférence des pains et autre produits aux céréales complètes (riz complet, blé complet ...) mais peut aussi être acheté en magasin et être mélangé à du lait ou autres liquides (lait de soja, de coco, eau, ...). Le son doit être idéalement conserver au réfrigérateur pour garder le plus possible les  bienfaits antioxydantes.

- Les herbes aromatiques (le romarin, le thym, l'origan, le basilic, la menthe, persil, céleri...) : sont des sources en huiles essentielles de la famille des terpènes. Il favorise la mort des cellules cancéreuses et diminue leur prolifération aux tissus voisins.

Le romarin contient de fort antioxydant augmentant les effets de certaines chimiothérapies.

Le persil et le céleri contienne un anti-inflammatoire qui provoque la mort des cellules cancéreuses et bloque le développement des veines et artères se développant pour irriguer le cancer.

- Les Oméga 3 par ordre décroissant en concentration (Noix, graine de lin, sardine, hareng, maquereau, saumon, huile de noix, de lin et de canola, truite arc en ciel, fève de soja, ….) : Voir sujet huiles végétales : ils ne sont pas produits par les cellules du corps et sont essentielles, ils diminueraient le risque de cancer, entraineraient la mort des cellules cancéreuses en réduisant le développement des veines et artères l’irrigant.

Consommation conseillée : 2 fois par semaine du poisson de préférence frais non congelé, ou conservé dans de l’huile d’olive ou de colza.

Des graines de lin (maximum 45 gr par jour) peuvent être concassées et mélangées à d’autres aliments. L’huile de lin et de noix peuvent être utilisées dans les salades mais doivent être conservées idéalement aux réfrigérateurs et dans un récipient opaque (recouvrir d’une feuille d’aluminium) pour limiter l’oxydation qui diminuerait les effets bénéfiques.

Il faut aussi réduire les quantités de d’oméga 6 consommer pour avoir le plus d’effet possible des oméga 3 pour cela il faut réduire un peu les quantités  de viandes nourries aux grains (volailles, bœuf non nourrit à l’herbe, porc..) en particulier les parties grasses et les huiles riches en oméga 6 comme le tournesol.

Si vous faite votre propre jardin, vous obtiendrez des légumes et herbes beaucoups plus riches en antioxydants et vitamines, même en appartement, on peut produire des tomates et des herbes aromatiques entre autres.

 

Source principale : http://alimentation-anti-cancer.com/index.html

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site